Tuesday, June 19, 2012

Lecture : Naufrage de Pauline Doudelet


J'ai acheté Naufrage de Pauline Doudelet ( http://www.smashwords.com/books/view/172103 ) pour plusieurs raisons : déjà j'aime bien l'auteur, et même si je n'aime pas tous ses livres, j'en aime suffisemment pour être prêt à prendre des risques sur les nouveaux.


Elle a embrassé à bras le corps les aspects "publication" et vend des livres absolument pro. Si parmi l'ensemble de ses livres il y en a que je n'apprécie pas, c'est surtout une question de goûts et de ressenti, et certainement pas de son fait.

Ce livre de Pauline fait partie de ses "farces", écrits plus dans les tons de l'humour et la légèreté que dans ceux plus graves de ses romans plus recherchés.  A ce titre, il promettait plutôt bien. Le personnage central est très convainquant en professeur raté et metteur en scène maudit, et le style transmet à la fois un certain mépris, mais aussi une certaine tendresse pour ce "pauvre type".

C'est à la fois le pilier de l'humour du livre, mais surtout son plus grand défaut. Ce professeur égoïste, égocentriste, machiste, lubrique n'a finalement aucun trait  de rattrappage par lequel on pourrait trouver plaisir à le suivre. Le seul "point d'accroche" par lequel je pourrais m'identifier à lui est sa médiocrité et c'est une part de moi que je n'ai aucun plaisir à retrouver dans cette lecture. Aucun autre personnage n'a vraiment suffisemment d'importance et de suivi pour qu'on puisse s'y attacher.

Encore une fois, techniquement aucun reproche possible. C'est vraiment au niveau de l'affectif que ça se joue... qui me fait mettre lui 2 étoiles.

6 comments:

  1. Je trouve toujours intéressant les chroniques "négatives" nuancées. C'est pas forcément facile à faire, la critique acerbe et ironique est toujours plus facile et parfois plus amusante pour le lecteur.

    Ici, je trouve que l'exercice est plutôt bien conduit et vous (tu ?) rappelez bien qu'il ne s'agit de votre ressenti et pas de la qualité intrinsèque du livre.

    C'est peut-être difficile à écrire parce que vous connaissez l'auteur mais je ne crois pas qu'il faille avoir trop d'état d'âme. L'auteur n'est pas le livre.

    Je n'ai pas encore lu Fugues qui m'attend toujours sur ma liseuse mais ma curiosité pour Naufrage est piquée. Ce n'est sans doute pas agréable d'être renvoyé(e) à sa propre médiocrité mais - je suis peut-être maso -, ça m'intéresse de voir comment l'auteur y parvient.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci de ton commentaire, qui prouve effectivement que même des commentaires critiques peuvent pousser certains publics à la découverte...

      Sur le renvoi à la médiocrité, j'ai un avantage sur toi : Je suis un homme, et je partage un peu ces parts de machisme et de lâcheté qu'a le personnage.

      Après, est-ce typiquement masculin ? On verra :)

      Delete
    2. Avantage ou inconvénient ^^

      Je vais peut-être lire Naufrage en premier et comme ça je reviens pour en parler :)

      Delete
  2. Acheté et lu aujourd'hui.

    J'essaierai d'en faire une chronique rapidement mais moi et la rapidité...

    J'ai apprécié la lecture, sans doute beaucoup plus que toi. Je reconnais également un peu le type de personnage derrière ce genre de prof.

    On passe un beau moment mais l'intrigue en elle même est très prévisible je trouve. Par contre, le tout est très convaincant et tout de même amusant.

    C'est le format qui le veut, je trouve aussi dommage que les autres personnages soient moins décrits mais c'est normal après tout, tout est vu à travers un personnage profondément autocentré.
    Je ne ressors pas enthousiaste ou impressionnée, c'est pour moi quelque chose d'amusant à lire mais sans plus. Du coup, sans doute que ses autres "farces" ne sont pas faites pour moi et que je ne les lirai pas.

    Me reste Fugues pour découvrir son autre facette.

    H.S. : Peut-être que j'étais moins concentrée après, j'ai tout de même noté une coquille, dans tout le texte, ce n'est pas grand chose ms quand même.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bon, voilà une blague qui va faire bien rire Mike... ou Michelle. Billet à venir...

      Delete
  3. Merci pour cette critique !(sisi, vraiment ! :D)
    Ca aide toujours de savoir ce qui plait ou pas (plus qu'un simple "j'aime pas, c'est nul" ;) )

    L'inconvénient d'écrire sur un perso aussi "typé" et à la première personne : il ne plait pas à tout le monde.
    Décrire les autres personnages avec cette narration aurait été en contradiction avec le narrateur et le but d'un auteur est-il de faire réagir le lecteur ou de lui plaire ? (j'aime bien la première idée, même si ce n'est pas la plus "commerciale" ;) )

    T'inquiète pas, Petits Meurtres 2 devrait être prêt pour la rentrée(FautquejemymetteFautquejemymette), je dois toujours changer la fin qui est trop prévisible et décevante (tu vois que j'écoute les critiques :P)

    ReplyDelete